Preditox : genetic assays for safety use

Propriétés antioxydantes

Updated : 05/25/2018

Etude des propriétés anti-oxydantes

Les espèces réactives de l'oxygène (ROS) sont produites pendant le métabolisme cellulaire intrinsèque mais sont également générées par des agents extrinsèques comme des rayonnements ultraviolets, des médicaments et d'autres produits chimiques tels que des polluants environnementaux. Les ROS induisent des dommages à l'ADN dans les cellules. L'accumulation de ROS augmente l'instabilité génomique. Le stress oxydant est ainsi un facteur de mutagenèse, impliqué dans les processus de vieillissement des cellules et de cancérogénèse.

L'étude la phosphorylation de l'histone H2AX (γH2AX) permet de détecter la génotoxicité de composés avec différents mécanismes d'action, dont le stress oxydant. En effet, il a été démontré dans de nombreuses études une induction de γH2AX suite à un stress oxydant induit par un traitement au pro -oxydant (peroxyde d’hydrogène, ménadione, KBRO3…).

Ainsi, il est possible par la quantification de la phosphorylation de l'histone H2AX (savoir-faire licence INRA) de déterminer l'effet antioxydant d'un composé.

Principe

Pour cette étude, nous travaillons principalement à partir de la lignée cellulaire humaine HaCat issue de kératinocytes ou de la lignée cellulaire hépatique HepG2. Les cellules sont traitées avec un produit pro-oxydant (ménadione) en présence ou non du composé ou du mélange à tester. L’anti-oxydant N-acétyl-cystéine (NAC) est utilisé comme contrôle positif. Le différentiel d’induction de γH2AX permet de mettre en évidence l'effet antioxydant du composé ou du mélange testé.