La validation du test γH2AX a été réalisée sur des cellules humaines HepG2 avec la liste des 62 composés, génotoxiques ou non, préconisés par l’European Union Reference Laboratory for alternatives to animal testing (EURL-ECVAM) (Kirkland et al. 2008). Nous avons démontré que ce test permettait de détecter 95% des composés cancérigènes testés, contre 71% pour le test d'Ames, sans pour autant avoir de composé faux positif (voir référence, Khoury et al. 2013).

Le test PrediScreen (test γH2AX/pH3) est en cours d'évaluation au sein de l'EURL-ECVAM. Des discussions à l'OCDE pour l'utilisation de cette méthode sont également en cours.

 

Icone becher

Plus de 700 composés

déjà testés

 


 

Liste de l'ECVAM

Résultats obtenus avec notre test γH2AX par la technique de l'In-Cell Western avec la liste des composés de l'ECVAM. Tableau extrait de notre publication "Validation of High-Throughput Genotoxicity Assay Screening Using the γH2AX In-Cell Western Assay on HepG2 Cells" (Khoury et al. 2013).

 

Pict ECVAM

 


 

 

Pict comparaison test

 

 

Comparaison avec d'autres tests de génotoxicité:

 

Nous avons comparés les performances de notre test (test γH2AX) avec le test standard Ames (Kirkland et al. 2008) et le test du micronoyau (MN) sur des cellules humaines HepG2 (Westerink et al. 2011), en utilisant différents paramètres: sensibilité, spécificité et prédictivité, et en suivant la liste de composé fournie pour l'ECVAM.

​Nous avons trouvé une très bonne corrélation entre ces trois essais, suggérant que le test in vitro γH2AX pourrait être un test approprié pour prédire la cancérogénicité in vivo des produits chimiques.